Mesurer ses résultats afin de mieux gérer la croissance de son entreprise. C’est une règle de base qui peut paraître évidente, mais sur le terrain, chaque PME l’ajuste à sa propre situation. Après avoir évalué sa capacité à faire face au mur de la croissance[1], le dirigeant ne doit pas se perdre dans un océan d’information. Il doit garder le cap sur l’essentiel. Certains exemples d’indicateurs RH sont bien connus en PME : taux de roulement, performance de la main-d’œuvre, absentéisme, accidents de travail, climat de travail, etc. L’important est de mesurer des résultats qui motiveront les comportements des collaborateurs, gestionnaires et employés.

« On fait quoi avec cette information-là déjà ? »

Un dirigeant nous partageait récemment la difficulté qu’avait son entreprise manufacturière à mesurer le roulement de ses employés aux opérations. Il n’était pas convaincu lui-même de l’importance de le faire. Après lui avoir démontré que le départ des employés avait coûté plus de 72 000$ seulement en frais de formation, celui-ci fut convaincu de mesurer son taux roulement. Au final, cela lui a permis de sensibiliser ses employés, pour mieux résoudre son problème l’année suivante.

Un sondage récemment publié par PWC affirmait que 68% des entreprises familiales canadiennes avait comme principale préoccupation le recrutement de personnel qualifié [2]. Si les employés performants recherchent des entreprises performantes, ceci ne représente pas une bonne nouvelle pour les PME qui ne se mesurent pas. En se mesurant sur les bonnes choses, on peut aussi transmettre nos bons coups…et attirer les bonnes personnes !

« Chercher l’information est trop compliqué, ça prend trop de temps ! »

Trouver et traiter l’information est souvent laborieux afin de mettre à jour les indicateurs RH. Les PME qui désirent implanter des indicateurs RH peuvent choisir un système d’information des ressources humaines afin de faciliter la cueillette d’information. Les SIRH grandissent en efficacité, avec des coûts de moins en moins élevés.

« Personne ne regardes ça ! »

Ce qui peut paraître important pour la Direction l’est-il toujours pour les employés ? Non. Choisir des indicateurs RH qui « parlent » aux employés devient primordial.  Les PME qui mettent en place un tableau de bord RH doivent respecter certains principes pour que l’information soit consultée.[3] La méthode « KISS » reste souvent la meilleure (« Keep It Stupid and Simple ») si l’on désire susciter l’intérêt, en fonction de l’auditoire à qui l’on s’adresse.

Bien souvent, les impacts de ne pas se mesurer méritent de réfléchir à l’importance d’implanter des indicateurs RH. Malgré certains commentaires négatifs à l’égard des indicateurs RH, il est possible pour les PME de gérer leur croissance avec une information à jour et fiable. Cela facilitera le travail du dirigeant, qui pourra effectuer les bons suivis, aux bons moments.

[1] https://humaniaressourceshumaines.com/sondage/

[2] https://www.pwc.com/ca/fr/private-company/publications/family-business.html

[3] https://www.qualite.qc.ca/uploads/files/presentation-tableau-de-bord-et-indicateurs-de-performance.pdf