Intelligence collaborative & leader de demain

Publié par | · | Planification stratégique

Le monde d’aujourd’hui est volatile, incertain, complexe et ambigu, ce qui crée des bouleversements dans le modèle d’affaires traditionnel et le comportement des leaders. Tout va vite. Les savoirs se sont démocratisés. En affaires, celui qui a la bonne information avant les autres possède un avantage compétitif. C’est ce qui est appelé l’intelligence d’affaires. Cependant, avoir la bonne information est une chose, mais savoir la communiquer et l’utiliser en est une autre. Le leader de demain sera donc celui d’une collectivité.

En effet, il utilisera l’intelligence collaborative pour réussir en affaires. Historiquement, les grandes réussites en affaires sont généralement attribuées à de grands dirigeants. Nous avons tendance à ramener le culte du leader super héros au cœur de cette réussite. Cependant, il s’agit d’une vision simpliste du succès et cette pensée sous-estime la contribution collective des employés. Compter sur l’intelligence d’une seule personne a ses limites dans l’environnement d’affaires chaotique. Les bons leaders passeront d’un statut de décideur solitaire à celui d’architecte social, responsable d’organiser l’intelligence collective afin de faciliter un processus décisionnel plus participatif. Nous observons comment cette forme d’intelligence prend son essor dans les environnements d’affaires très compétitifs.

L’agilité décisionnelle, la résolution de problèmes complexes, la capacité de nommer les sentiments de façon juste et savoir mobiliser vers leur vision seront des compétences essentielles à la réussite des affaires. Les leaders seront sollicités pour leur capacité à transmettre leurs connaissances et à participer à une démarche collective. De plus, avec l’augmentation du travail à distance et de la conciliation travail-famille, ils devront être en mesure de mettre en place des moyens pour prendre contact avec leur personnel afin de les mobiliser de façon précise sur ce qu’ils auront à réaliser. Les prochaines générations ne se tueront pas au travail et il faudra leur permettre de pleinement collaborer tout en les laissant se connecter avec la planète et leur vie personnelle. En savoir plus


Pas de commentaires

Laisser un commentaire