Franchir le mur de la croissance grâce à vos ressources humaines

Publié par | · | Planification stratégique

Nous avons constaté des échecs dans la réussite de la croissance d’entreprise en lien avec l’absence de processus ou de contrôle de gestion. Elle frappe un mur autour de 50 employés. Une croissance du nombre d’employés entraine une augmentation des initiatives individuelles. Elle occasionne également des difficultés à capter les erreurs de qualité ou de services. L’information circule moins facilement. Il se crée des silos dans l’entreprise. Il devient aussi difficile pour les dirigeants de corriger les comportements qui ne sont pas alignés sur la vision d’affaires. Ainsi, lorsque les comportements et attitudes appropriés ne sont pas canalisés dans un système organisationnel, ils peuvent occasionner des pertes de contrôles, des pertes de temps, une diminution de la qualité des services, une perte de client et en conséquence une stagnation de la croissance.
 
Pour contrer ces risques, les entreprises en croissance documentent les processus ou les savoir-faire de leur entreprise. Elles clarifient leur vision d’affaires en terme d’objectifs (smart) et d’indicateurs de performance (KPI). Au fil de leur évolution, elles définissent le cadre de fonctionnement qui fait le succès de l’entreprise. Pour qu’il y ait de la croissance sans perdre le contrôle, ce cadre de fonctionnement doit être délégué à des gestionnaires qui devront être en mesure de l’appliquer. Au Québec, environ 95% des entreprises ont moins de 49 employés. Nous sommes d’avis que cette difficulté à passer le cap des 50 employés est principalement causée par l’incapacité des dirigeants de déléguer.
 
Le rôle des ressources humaines devient donc essentiel à la réussite de la croissance. À l’aide des suivis quotidiens auprès des gestionnaires et des employés, les ressources humaines doivent être en mesure de capter les écarts de conduite, limiter les pertes de temps associés à la gestion des employés et identifier les opportunités d’amélioration dans l’organisation du travail, soit la structure de fonctionnement.
 
En somme, sans leur enlever la responsabilité de la supervision, normalement les ressources humaines doivent travailler de concert avec les gestionnaires afin d’établir des directives de travail claires dans le but d’assurer l’efficacité des employés. Cependant, l’efficacité de la fonction ressources humaines va dépendre grandement de la capacité du dirigeant à mettre de l’avant une vision claire de la route à suivre pour réussir. En savoir plus


Un commentaire

Guillaume Godbout dit:

15 janvier 2016 at 16:08

Wow, très intéressant comme article! Très riche en contenu et en expérience! Merci

Répondre

Laisser un commentaire