Si vous êtes un chef d’entreprise ou un gestionnaire principal au sein d’une PME, vous avez surement déjà été impliqué de près ou de loin, dans la réalisation de l’exercice d’équité salarial pour votre entreprise. À travers nos échanges avec nos clients, nous avons parfois reçu des commentaires quant à la lourdeur de l’exercice et sa complexité. De plus, cette obligation peut parfois bousculer les priorités, étant donné les dates limites de réalisation.

Il est clair qu’une entreprise doit investir des ressources additionnelles en formation et en temps de réalisation pour cet exercice.  Mais sa réalisation en vaut la chandelle ! En plus de s’assurer de jouer son rôle pour l’évolution positive d’un marché du travail sans discrimination systémique, l’entreprise contribue à améliorer ses pratiques de rémunération. Ainsi, il est possible d’identifier plus précisément la valeur relative de chaque emploi pour implanter des stratégies et pratiques de rémunération qui permettront de mieux gérer les coûts de main-d’œuvre. En se servant de l’équité interne, on peut mieux positionner l’attribution des salaires par poste. La réalisation d’une structure salariale ne s’arrête pas là, mais grâce à l’équité salariale, toute entreprise peut améliorer sa gestion des salaires. C’est un point de départ positif pour plusieurs PME !

Pour les entreprises ayant déjà réalisé l’exercice il y a quelques années, voici un rappel de 3 éléments clés à ne pas oublier selon nous,  en fonction de vos obligations quant au maintien de l’équité salarial :

1) Chaque entreprise (assujettie à la loi) doit faire un exercice de maintien tous les 5 ans, et ce à compter de la date initiale de l’affichage des résultats de l’exercice d’équité salarial antérieur. Prenez quelques minutes pour vérifier le tout dès maintenant : votre obligation est peut-être immédiate dans votre cas !

2) Pour les entreprises assujetties, il faut réaliser une déclaration chaque année afin d’informer la Commission de l’équité salariale, à l’adresse www.demes.gouv.qc.ca. Vous devez réaliser annuellement cette déclaration même si aucune modification à la dernière déclaration n’a été effectuée. Il suffit d’avoir son NEQ et numéro Cliq Secur sous la main. Vérifier avec votre administration afin de valider que votre entreprise se conforme à cette obligation.

3) Pour certaines entreprises, la réalisation de l’exercice avait été faite en retard il y a quelques années. Si vous êtes parmi ces entreprises, assurez-vous de calculer votre date limite en fonction de la date limite à laquelle l’exerciceinitial d’équité salariale devait avoir lieu. Pour plusieurs entreprises, la date limite pour  l’affichage des résultats du maintien de l’exercice est le 31 décembre 2015.

N’hésitez pas contacter un de nos associés pour toutes questions ou préoccupations concernant la réalisation de vos obligations en matière d’équité salariale. Je vous souhaite une excellente rentrée !