En PME, nous sommes interpellés à vouloir solutionner des problèmes opérationnels avec les principes de gestion « Lean » et les interventions qui en découlent. Les entreprises mettent souvent en priorité ce type d’interventions, car elles permettent de résoudre d’importants problèmes de gestion des stocks en cours de production, de délais de livraison, de trésorerie, etc. Dans les changements qui sont effectués pour satisfaire à la demande du client, on intègre souvent la question du rythme de travail et de cadence, en production ou en service.

Est-ce que la performance au quotidien d’une entreprise est aussi une question de rythme ? Comme un coeur qui bat de façon régulière, permettant d’amener de façon soutenue et constante, le sang au reste du corps. Au centre de la performance en ressources humaines, il y a aussi une question de rythme et de constance. Plusieurs PME font face à d’importants défis de rigueur en ressources humaines. Malgré leurs efforts, elles n’ont pas encore réussi à changer leurs habitudes pour atteindre un niveau de performance au quotidien qui répond complètement aux besoins du client. Malheureusement, nous constatons qu’en développement des ressources humaines en PME,  le fonctionnement « par batch » a parfois encore la cote ! Des politiques et outils ressources humaines sont implantés en investissant beaucoup de temps et d’énergie (coaching, formation, mandats), puis on assiste à un relâchement dans l’application des outils sur le terrain. Le naturel revient au gallot…et ça coûte cher !

Pour permettre de régulariser un système, il faut trouver un gardien de ce système.  Ce gardien accompagnera l’entreprise afin qu’elle applique les meilleurs habitudes de gestion par le biais de ses superviseurs, gestionnaires… et même son président ! Tout cela afin qu’une seconde nature se développe. Voici quelques pratiques ressources humaines qui méritent d’avoir un « gardien de la rigueur » à l’interne, afin de développer l’autonomie :

– La gestion du rendement des employés

– La gestion des conditions de travail

– La formation et le développement des compétences

– La gestion de la santé-sécurité au travail

– Le recrutement et l’intégration des nouveaux employés

– La mobilisation des employés

Pour une PME, c’est la rigueur du suivi dans l’application de ces pratiques qui sera la moteur du maintien de la performance en ressources humaines. À défaut de faire les suivis eux-même, les dirigeants d’entreprise se tourneront souvent vers une solution d’impartition à temps partiel en ressources humaines.

En savoir plus